Un animal disparu renaît de ses cendres grâce à une imprimante 3D.

Chaque jour, l’imprimante 3D connait de nombreuses évolutions dans des domaines distincts comme la cuisine, la médecine ou même la recherche.
Dans le cadre d’une étude, un professeur et chercheur de l’université de Chicago, Allan Drummond, s’est intéressé de très près à ce bijou technologique. Cet homme porte une véritable passion pour les animaux disparus depuis des millions d’années et dont on retrouve des fossiles aujourd’hui. C’est pourquoi il a décidé de débuter un projet de reconstitution d’insectes oubliés. L’aboutissement de ce travail sera possible grâce à une imprimante 3D qui concrétisera de manière réelle la bête.
L’heureux élu se nomme un « trilobite » qui a disparu depuis 230 millions d’années. La tâche d’Allan Drummond pour trouver toutes les caractéristiques a été longue et difficile. Malgré tout, le chercheur a réussi à créer un modèle informatique de l’apparence de la créature.
L’impression 3D va être réalisée dans très peu de temps, et tout le monde pourra admirer cet insecte datant de l’époque préhistorique.

14749165

La France œuvre pour sauver sa biodiversité.

La France, grâce à ses territoires d’outre-mer et ses littoraux, possède une grande diversité d’animaux et de végétaux. Malheureusement, le pays se classe au 6ème rang mondial des territoires abritant le plus grand nombre d’espèces en dangers d’extinctions.  De nombreuses causes sont à l’origine de ce problème comme la pollution, la destruction des habitats naturels ou encore le changement climatique.
Lors des élections présidentielles de 2012, François Hollande avait annoncé vouloir lutter contre la destruction de la biodiversité française. Quatre ans plus tard, le projet va être étudié le mardi 19 janvier 2016 au Sénat.
Le projet de loi a essentiellement pour but de protéger au maximum la biodiversité présente sur le territoire mais sans non plus les enfermer dans des endroits protégés. Il faut préserver dans l’immédiat les habitats naturels de ces espèces de toutes activités humaines.
Pour que  cette ambition soit totalement réalisable, des sanctions doivent être appliquées à toutes les personnes ne respectant pas l’écologie et donc la faune et la flore. Un budget de plusieurs millions d’euros sera également nécessaire afin de créer toutes les autorités compétentes.
Quelques mois d’attente sont encore nécessaires pour savoir si ce projet de loi sera définitivement adopté.

Les humains et les éléphants sauvés par les abeilles.

En Afrique, l’éléphant est une espèce très présente qui fait la fierté du continent. Seulement depuis quelques années, cet animal rencontre de nombreux problèmes de cohabitation avec l’Homme.
Tous les jours, la population africaine augmente et par conséquent les terres agricoles s’étendent de plus en plus sur des terres sauvages. Les pachydermes se retrouvent donc dans des zones d’activités humaines, ce qui aboutit à de véritables conflits ; Des coups de feu sont tirés sur les bêtes, mais aussi jets de pierres ou de pétards qui occasionnent des morts des deux côtés.
Pour régler ce problème de territoire, une ONG a eu l’idée de se servir des abeilles pour protéger les champs puisqu’elles ne sont pas très appréciées par les éléphants. Des clôtures d’abeilles sont installées à l’entrée des champs pour les dissuader de s’en approcher.
Le principe est simple : des ruches sont installées sur des poteaux ou des arbres à 10 mètres d’intervalles les unes des autres autour de l’exploitation. Dans le cas où l’animal à grande trompe tente de franchir un obstacle, les ruches vont automatiquement bouger et énerver les abeilles qui vont se précipiter pour piquer l’éléphant.
Dans tous les cas qui ont été observés, les pachydermes se sont toujours souvenus de leurs mauvaises expériences avec cet insecte et ne se rapprochent plus trop près des exploitations.
Cette technique convient donc à la fois aux Hommes mais aussi aux animaux, et permet une cohabitation plus facile entre les deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>