Des souvenirs de monuments disparus sauvegardés grâce à une imprimante 3D.

La Syrie, pays riche en monuments historiques classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO, est depuis maintenant plusieurs mois sous l’emprise de l’organisation terroriste de DAESH.
Le site archéologique de Palmyre a été en partie détruit par les partisans de l’Etat Islamique en 2015. Ils avaient pour objectif de détériorer les vestiges de la cité antique datant de plus de 2 000 avec des explosifs.  Symbole de la Syrie, de nombreuses constructions auraient déjà été détruites selon des experts de l’ONU.
L’arche du Temple de Bel reste toujours présente et est devenue le symbole de la résistance. L’Institut d’archéologie numérique aurait choisi ce monument pour faire partie du projet consistant à reproduire de nombreux édifices historiques grâce à une imprimante 3D sur les plus grandes places de la planète. Le but est de sensibiliser les personnes sur les nombreux pillages ou destructions de sites historiques réalisés chaque année à travers le monde.
La  reproduction de la fameuse arche du Temple de Bel devrait donc être exposée sur les places de Trafalgar Square à Londres et Times Square à New York.
La sauvegarde de ces monuments ayant marqué l’histoire, permettra de garder des souvenirs presque intemporels.

monuments disparus imprimante3D

Un projet d’hommage aux morts de la Première guerre mondiale.

La guerre de 14-18 est une période qui a marqué l’histoire de la France. De nombreux hommes mais aussi des femmes et enfants sont morts pour défendre le pays dans une opposition des plus marquantes jamais connue dans le monde.
Paris, capitale du pays des Droits de l’Homme, a vu un grand nombre de ses habitants partir au front. Seulement elle reste la seule ville française ne possédant pas encore de monument en mémoire aux morts pour la France.
La maire de la capitale, Annie Hidalgo, a annoncé qu’un édifice serait construit en hommage aux 91 000 parisiens morts durant la Première guerre mondiale. Il devrait être inauguré pour le 100ème anniversaire de l’armistice de cette guerre le 11 novembre 2018.
Dès le 25 février 2016, une plateforme virtuelle sera mise en place en la mémoire afin de faire un premier pas dans l’hommage aux parisiens.

Le Stade des Lumières : une enceinte 100% connectée.

Gerland va laisser place le 9 janvier prochain au Stade des Lumières, une enceinte flambant neuve et à la pointe de la technologie. La rencontre OL-Troyes et la présence de Will.I.Am risque de ne pas passer inaperçues.
Ce qui va surtout attirer l’attention des spectateurs est que ce petit bijou devient le stade le plus connecté de France grâce à un partenariat avec Orange. Une application mobile est également mise en place, Parc Olympique Lyonnais, permettant notamment de réserver les billets en ligne ou encore réserver une place de parking à l’avance.
Un réseau Wi-Fi est également disponible où près de 60 000 personnes pourront se connecter simultanément.
Le stade est donc totalement en adéquation avec la nouvelle génération de supporter ultra connectée et à la pointe de la technologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>