La fameuse oreille coupée de Van Gogh renait grâce à une imprimante 3D.

Le peintre Vincent Van Gogh est connu pour ses nombreux chefs d’œuvres exposés aux quatre coins de la planète mais aussi pour son oreille  coupée. Le 24 décembre 1888, l’artiste se tranchait lui-même l’oreille dans un excès de folie, et cette anecdote suscite toujours autant de curiosité qu’à l’époque.
Beaucoup de passionnés d’art ont déjà utilisé l’oreille coupée dans leurs peintures ou sculptures.
Inspirée par cet évènement peu commun, une artiste néerlandaise nommée Diemut Strebe a reconstitué l’organe mondialement connu à l’aide d’une imprimante 3D. L’œuvre est conçu avec de réels morceaux de cartilages et l’ADN de Van Gogh a été recréé grâce à celui de l’un de ces descendants.
Les visiteurs peuvent murmurer à l’oreille de Van Gogh à l’aide d’un microphone : le son passe dans un liquide où baigne l’œuvre et  permet une interaction entre l’œuvre et le spectateur.
La création de Diemut Strebe était exposée à la galerie « Ronald Feldman Fine Arts » de New York jusqu’en décembre 2015.

ZKMear

Les malvoyants peuvent désormais « regarder » l’art grâce à une imprimante 3D.

L’imprimante 3D est de plus en plus présente dans l’art et notamment pour permettre aux non-voyants de profiter de la beauté des œuvres réalisées par les artistes. Il s’agit d’une merveilleuse initiative afin de donner l’accès aux musées à tout le monde.
Le musée Del Prado de Madrid a installé au sein de son établissement des tableaux en relief permettant aux non-voyants de comprendre grâce au touché la forme et l’organisation de la création. Des textes en brailles ainsi que des audio-guides sont disponibles à côté des œuvres afin de donner plus de détails à ces personnes. Les voyants peuvent également participer en portant des lunettes opaques lors de la découverte de l’œuvre avec les mains afin d’obtenir une nouvelle vision de l’art.
Bien-sûr ce n’est pas le premier musée à avoir adapté ses créations au mal voyant puisque le Metropolitan Museum de New York, le National Gallery de Londres et le Louvre à Paris avaient déjà mis en place cette initiative.

L’impression 3D donne vie aux œuvres de Banksy.

Banksy, peintre et réalisateur d’art urbain, est très connu dans le milieu artistique. Beaucoup de mystères entourent ce britannique qui dissimule sa vraie identité. Ses œuvres sont un mélange d’humour, de politique et de poésie grâce à des images drôles combinées à des slogans.
En septembre 2015, les passionnés de street-art s’étaient donnés rendez-vous dans un parc éphémère dans la banlieue de Bristol afin d’admirer des œuvres de Banksy entre autre.
Kickstarter, une plateforme de financement participatif, a trouvé une solution pour tous les fans d’art urbain qui n’ont pas pu se rendre à cet évènement majeur : proposer des versions physiques des œuvres de Banksy. Pour cela, les créations ont été recrées grâce à des imprimantes 3D : des petites figurines en couleurs ont été fabriquées et possèdent une bonne qualité  à un prix accessible à tout le monde.
Cette heureuse initiative permet à tous les budgets d’investir dans l’art pour acquérir des œuvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>